Passer au contenu ↓

Profils des élèves en cours de cursus à UWC

Quelques-uns de nos élèves en cours de cursus se présentent et expliquent ce qu'ils en attendent de UWC.

Patrick, promotion 2017-2019 à UWC Mahindra College

Je m’appelle Patrick Hall et j’ai 16 ans, je suis né en Australie, à Canberra, avec ma famille on a déménagé en France quand j’avais 5 ans. En ce moment, j’habite dans une ferme dans le sud de la France (la Dordogne). A chaques vacances je vais voir mon père, qui habite à New York, donc j’ai une vie à la fois rurale et urbaine. Je suis actuellement dans un petit lycée public à 20km de chez moi qui s’appelle le Lycée Arnaud Daniel de Ribérac. La chose principale que j’attends de UWC est de rencontrer énormément de nouvelles personnes, et de découvrir des cultures différentes.

Juliette, promotion 2017-2019 à UWC Costa Rica College

Je m'appelle Juliette Lartigau et m'apprête à partir deux ans à UWC Costa Rica. J'ai 17 ans et habite non loin d'Evreux (27), néanmoins j'étudie dans un lycée parisien. Je viens de finir ma première ES au lycée Notre-Dame de Sion. Etant en adéquation avec les valeurs UWC, il m'a paru évident de postuler, ce sont des valeurs fortes basées sur, entre autres, l'égalité, la mixité, la valorisation de chacun, la tolérance et le respect mais aussi et avant tout sur l'ouverture de soi par rapport aux autres et par rapport à son environnement.

Je serai bientôt en route pour le Costa Rica, alors évidement mille questions se posent et mille scénarios sont imaginés mais j'espère tout de même retrouver différents points très importants pour moi, je veux pouvoir agir et non plus simplement discuter, je veux rencontrer des gens du monde entier, je veux pouvoir apporter quelque chose aux autres. Je m'attends à passer bien plus que deux simples années, je les espère riches en émotions, en rencontres, en aventures et incroyablement intenses.

Lina, promotion 2017-2019, UWC Mostar College

Je m’appelle Lina, j’ai 16 ans, je viens du sud de Bordeaux, d’une famille franco-allemande.

Je joue de l’accordéon et de la guitare et j’aime faire du kayak, à la campagne où j’ai

vécu jusqu’à la fin du collège. Après un échange de trois mois en Allemagne, j’ai fait ma

2nde et ma 1ère en section Abibac (visant un double diplôme bac français et bac

allemand) dans un lycée à Bordeaux. J’étais alors interne et je rentrais chez moi tous les

week-ends.

J’ai décidé de candidater à UWC, car je voulais partir à l’étranger, rencontrer de

nouvelles personnes, tenter de nouvelles expériences et avoir un bac qui m’ouvrirait

beaucoup de portes. Quand j’ai appris que j’avais été reçue à UWC in Mostar (Bosnie

Herzégovine), ça a été une immense joie pour moi. J’attends de cette expérience qu’elle

me permette de m’enrichir, autant sur le niveau culturel que sur le niveau humain ou

scolaire. J’attends aussi que l’expérience UWC apporte à tous les participants une plus

grande connaissance de soi et du monde. Mais surtout, j’attends de UWC que ce

mouvement me permette de vivre deux années pleines de rencontres, d’échanges et de

découvertes !

Adélaïde, promotion 2017-2019, UWC Mahindra College

Je m'appelle Adélaïde, j'ai 17 ans, et je fais partie de la promo 2019 à Mahindra College en Inde. Je vis en Rhône-Alpes, à Thonon, près de la Suisse, entre le lac Léman et les Alpes, depuis 4 ans. Le lac, la proximité avec les stations de ski et avec la Suisse sont les seules véritables occupations ici, car Thonon est très peu animée pendant l'année. Je suis dans un lycée public en 1ère Littéraire (ce lycée est mon 14ème établissement scolaire, car j'ai beaucoup déménagé). J'attends de UWC un changement dans ma perception du monde et de moi-même ainsi qu'un moyen de rencontrer des personnes venant des quatre coins du monde!"

Rabia, promotion 2017-2019, UWC Atlantic College

Je m'appelle Rabia Alaoui, franco marocaine et originaire de Casablanca, au Maroc mais j’habite actuellement à Rennes, la capitale de la Bretagne et des galettes saucisses ! Je viens tout juste de finir ma première ES section britannique dans le lycée Victor et Hélène Basch et j’attends impatiemment les résultats des épreuves anticipées du bac.

Ce qui m'a réellement donné envie de postuler pour étudier dans l'une de ces écoles est le fait que je m'identifie aux valeurs portées par UWC. J'ai été attirée par l'idéal de paix et de mixité autour du campus mais également par la sélection qui se fait en dépit de vos moyens financiers ou de votre condition sociale. je voulais aussi avoir une éducation qui mettait en valeur les différences et les atouts de chacun pour les mettre au service de la communauté. A UWC ces différences sont non seulement appréciées mais elles sont surtout célébrées. Cela rend ces écoles uniques en leur genre sans pour autant être inaccessible.

Dans moins de deux mois, je serai en route pour l'Angleterre afin de débuter les cours à Atlantic College alors évidemment, j'ai des attentes. Je m’attends à trouver un épanouissement personnel, mais surtout bénéficier d’une éducation qui va au-delà des salles de classes, où l’on apprend la tolérance et le respect de l’environnement. Je souhaite agir sur des sujets tels que l’immigration et la pollution. Enfin, je m’attends à passer les deux années les plus folles, riches en émotions et intenses de ma vie.

Garance, promotion 2017-2019, UWC LI Po Chun college

Je m’appelle Garance, j’ai 17 ans, et de 2017 à 2019 j’étudierai au Li Po Chun United World College de Hong Kong.

Je suis née à Paris, mais depuis dix ans, j’habite en Asie avec mon petit frère et mes parents. J’ai vécu en Indonésie, en Thaïlande, et au Myanmar, où depuis deux ans je suis dans une école internationale. C’est dans cette école que j’ai entendu parler du mouvement UWC pour la première fois.

Vivre loin m’a rendue très attachée à mon pays.

C’est une joie de pouvoir partager ma culture et d’apprendre des cultures d’autres jeunes du monde avec qui je vais vivre pendant deux années de ma vie.

J’espère que cette expérience m’ouvrira les yeux sur différentes facettes du monde, sur la force des peuples réunis, et fera de moi une personne positive, confiante en l’avenir, prête à relever des défis.

Niels, promotion 2017-2019, UWC Maastricht

Je m’appelle Niels Kakal, je suis français avec des origines indiennes ayant grandi entre Paris et l’Océan indien plus précisément à l’ile Maurice. Avant UWC, j’étudiais en première S au lycée français de l’ile Maurice, un lycée dans lequel toutes les cultures se mélangent. UWC est pour moi l’aboutissement d’un rêve, c’est une école dans laquelle des élèves de plus de 80 nations différentes apprennent à vivre ensemble et avancent en s’entraidant. Je suis fier d’être désormais membre de ce mouvement et je suis convaincu que UWC me permettra de devenir un citoyen actif de ce monde.

Sophia, promotion 2017-2019, UWC Maastricht

Je m’appelle Sophia Abdi Wansbrough, j’ai 16 ans et j’habite en région parisienne. J’ai entendu parler de UWC pour la première fois il y a six ans par de très bons amis de ma famille qui y ont envoyé leurs 4 fils. Chaque année, alors qu’on leur rendait visite ils me racontaient leurs aventures à UWC, me parlaient de leurs amis qui habitaient à l’autre bout du monde… Enfin, l’année dernière alors que l’aîné fêtait son anniversaire, j’ai eu la chance de rencontrer toutes ces personnes dont j’avais tant entendu parler. Pendant deux semaines j’ai vécu avec eux et, malgré notre différence d’âge ils m’incluaient dans toutes leurs conversations, dans toutes leurs activités… Qu’ils viennent de Chine, du Brésil ou encore du Danemark chaque échange que j’avais avec eux m’apprenait quelque chose de nouveau, me présentait des points de vue sur différents sujets et me faisait voir le monde sous différents aspects. Tout cela dans le respect de l’un et de l’autre, de sa culture… J’ai été impressionnée par tous ces gens, surtout par leur manière de vivre ensemble. A la suite de ce séjour alors que j’étais rentrée chez moi, à Versailles et que j’avais retrouvé tous mes amis, que je connais depuis toujours et avec qui j’ai grandi, je me suis enfin décidée à postuler. Je voulais, à mon tour, vivre cette aventure à laquelle j’avais goûté. je voulais sortir de ma zone de confort et découvrir de nouvelles choses, débattre avec des gens  venants d’horizons différents du mien qui m’ouvrirait les yeux un peu plus sur le monde. Avec le soutien de toute ma famille, de mes amis et de tous les ex-UWCers que j’avais rencontré, j’ai préparé et envoyé mon dossier. Aujourd’hui, je m’apprête à partir à UWC Maastricht pour entamer les deux prochaines années de ma vie, rencontrer des personnes du monde entier avec qui je vivrai l’expérience incroyable d’une éducation UWC.

Théodore, promotion 2017-2019, UWC Robert Bosch College

Un vent doux, de grands bâtiments, ce ciel gris qui nous plombe l’esprit : Paris

Paris restera ma ville natale, mais ce qui m’attend est bien plus qu’un voyage

Voyage culturel, voyage sentimental, voyage émotionnel mais encore…

Mais avant ce départ, qu’en est-il de ma vie parisienne ?

Une main dans la poche, deux écouteurs dans chaque oreille,

Et je m’en allais, chaque matin, vers mon lycée tant aimé.

Oscillant la route bruyante et les corneilles,

J’arrivais comme cette aiguille d’horloge au trois.

Je m’asseyais, au premier rang pourquoi pas.

Un stylo entre les doigts, mais une douleur au majeur.

Un jardin d’arrière-cour, où les fleurs ne finissent de fleurir.

Des professeurs passionnés, des élèves écoutés.

Mais aujourd’hui, je prends mon envol.

Certes, envol est un grand mot,

Puisque Paris me restera au cœur

–Toujours et à jamais

Doux Paris, chère ville de mon enfance

Douce vie, maintenant pleine d’impatience

Vous resterez à mes yeux, l’histoire de mon histoire.

Paris c’est pour moi comme ce « Petit Pays »

Celui qui m’a vu pousser, qui m’a ébloui

Mais bientôt, sous ce vent mauvais, je te quitterai.