Passer au contenu ↓

La vie après UWC

Orientation après le bac

Pendant leur cursus à UWC, les élèves sont aidés dans leur collège pour préparer leur post bac par des conseillers en orientation très bien formés et qui connaissant parfaitement les universités de nombreux pays et en particulier américaines, canadiennes, anglaises, françaises. 

De très nombreuses universités, dont les plus prestigieuses, se déplacent dans les Collège pour se faire connaître des élèves, signe de reconnaissance du modèle educatif UWC.  Ainsi pour les USA : Duke, Harvard, Brown, Stanford, U-Penn etc…  Pour les anglaises : Oxford, Cambridge, Imperial, LSE, Kings College,…  Pour la France, Sciences Po se déplace pour la promotion mais aussi pour faire passer les entretiens aux candidats UWC.

Témoignage d'Alexandre Mariani, chargé de mission Chine et Asie du sud-est pour Sciences Po

" A la question « que pensez-vous des élèves UWC ? », je répondrai que Sciences Po visite tous les Collèges UWC pour faire la promotion de notre établissement.  Or, nous ne visitons pas 100% des lycées à l’international.  

Pourquoi ? Simplement parce qu’ils ont déjà « l’esprit Sciences Po » : une grande mixité d’origine géographique (à Sciences Po, 50% des étudiants sont étrangers), le multilinguisme, mais surtout l’ouverture d’esprit, un critère important de notre grille d’évaluation des candidats.  Je trouve qu’ils ont également une excellente pensée critique, la volonté d’apprendre et une belle curiosité intellectuelle.

Par ailleurs, le « IB » prépare bien à Sciences Po : dans nos admis, nous avons une proportion à peu près équivalente d’élèves qui ont fait le bac français et le bac international.

C’est pour nous toujours un plaisir d’aller voir les étudiants UWC."

Financements après le bac

Les élèves UWC ont le grand privilège d’avoir accès, à travers le programme « Davis UWC Scholars », à des bourses pour étudier dans 94 universités partenaires aux USA (bourses fondées sur les besoins).  Ce programme est financé par la Shelby Davis, qui est parti de l'idée suivante : « si l’on pouvait faire en sorte que des milliers de jeunes talentueux des quatre coins du globe viennent étudier aux Etats-Unis, on pourrait créer une compréhension internationale et changer le monde ».

Shelby Davis n’est pas loin de gagner son pari puisqu’il a financé par ce programme partiellement, depuis 2000, 2697 étudiants UWC pour leurs études « undergraduate ».  Parmi eux, 4 élèves de la promotion France 2014, 4 de la promotion 2013, 3 de la promotion 2018 etc...

 Ainsi, la mixité sociale qui est une valeur UWC permet à tous, en fonction de ses besoins, d’avoir accès à des études supérieures.

Pour en savoir plus :

http://www.davisuwcscholars.org/

Témoignages de jeunes sortis de UWC

Quentin, 19 ans, 1ère année Bachelor, Princeton University

"Assis devant ma fenêtre, contemplant le printemps revenant dans le New Jersey, mon esprit s’égare et je prends ma plume pour traduire mes pensées.

Cela fait maintenant près d’un an que j’ai passé les grilles du Li Po Chun United World College de Hong Kong avec mon diplôme et ma valise, m’en retournant vers la France que j’avais quittée deux ans plus tôt.

Aujourd’hui, je suis de nouveau bien loin de chez moi, étudiant aux Etats-Unis, mais je ne me sens pas si loin finalement, comme si le monde avait rétréci au cours de mes deux années à UWC.

Bien sûr, l’université prend la majorité de mon temps, me forçant à rester chaque jour de très longues heures devant mes livres, mais quand la charge de travail pourrait paraître insurmontable pour certains, elle ne m’écrase pas car je sais pourquoi elle est là. Je sais pourquoi je suis à l’université, ce que je veux faire de mon éducation, de mes compétences, de ma vie. Je le sais parce-que j’ai développé une ambition formidable et un grand sens d’idéalisme durant mes deux années passées à Hong Kong. Si mon ami Raya de Bagdad a pu aller à l’école malgré la peur, malgré les bombes, et passer son entretien pour se retrouver à Hong Kong avec moi, je peux bien rester debout jusqu’à 3 heures du matin pour rédiger un devoir. Si mon ancien colocataire Thabo du Lesotho a pu à la sueur de son front devenir le meilleur élève de son pays et venir étudier en bourse complète à UWC avec moi, il n’y a pas de raisons que je baisse les bras quand la réalité semble me rattraper.

Un an plus tard, je n’ai pas encore la certitude absolue de ce que je veux faire, mais j’ai bien plus; je sais qui je suis, quelles sont mes valeurs, et j’ai un sentiment d’être sur la bonne voie. Je rêve toujours de parcourir le monde, et j’aspire à revoir mes amis disséminés en ses quatre coins. Je suis loin de chez moi, mais j’ai la sensation que le monde m’est ouvert et que chaque personne ayant été dans un UWC fait partie de ma famille sans frontières.

Un an plus tard, UWC fait toujours partie de ma vie"

Témoignage de parents de jeunes passés par UWC

Antoinette et Patrick, parents de Marie (UWC Maastricht, 2014-2016)

" Marie a vécu, grâce à UWCs, deux années extraordinaires à Maastricht, et si nous étions très sceptiques vis à vis de l'association UWC au départ, nous sommes devenus profondément convaincus du bien-fondé de ce mouvement. Nous sommes comblés de la savoir heureuse aujourd'hui à l'IEP de Sciences Po-Menton, et nous avons bien conscience que le passage préalable dans un collège UWC était une très bonne préparation."

Amanda, maman de Lara (UWC Mahindra, Inde, 2016-2018)

" Dans un environnement de plus en plus instable et imprévisible, voire anxiogène, je crois passionnément que le meilleur "kit de survie" que nous  puissions donner à nos enfants est une vision la plus  ouverte  possible, une expérience de la tolérance vécue au premier degré non comme idéal mais comme facteur de vie quotidienne et une compréhension de ce monde qui sera le leur  et qui leur permettra de décrypter et de s'adapter aux multiples changements en cours, afin d'en être  les acteurs et non les victimes collatérales. À mon sens, UWC est le projet éducatif qui répond le mieux à cette aspiration."